preloadingpreloadingpreloadingpreloadingpreloading
News
 
ESCALADE :
Revest - secteur "Pitchoun" - Samedi 14 octobre
Attention nouveau lieu de rendez-vous : 1709 avenue des Moulins à 12h45
 
RANDONNEE :
Le Brusc-Les Sablettes
Dimanche 22 octobre
 
SPELEOLOGIE :
Sortie découverte :
Dimanche 29 octobre
Initiation aux techniques sur cordes : 
Week-end des 04 et 05 novembre
Sorties groupe progression :
Dimanches 26/11 et 03/12
Dernière mise à jour
Plan du site & Version imprimable

Escalade

Responsable d'activité : Charlotte ANAÏSE

Encadrants :  Charlotte ANAÏSE - René MATTÉOLI - Bruno PÉRON - Loïc BESSE - Alexandra JEAN - Nicolas BRASSEUR - Jean-Baptiste BUCHET

   POUR VOIR LES RÉCITS DE NOS DERNIÈRES SORTIES, CLIQUER SUR L'ICÔNE!

Matériel : Vous aurez besoin d'un baudrier, d'un système d'assurage, de chaussons d'escalade et d'un casque. Le premier trimestre casque, baudrier et système d'assurage vous seront prêtés dans la limite des disponibilités. Il faudra ensuite vous équiper ce qui constituera votre premier pas vers l'autonomie.

En salle, le casque n'est pas nécessaire et cordes et dégaines sont disponibles sur place.

En falaise, le casque est obligatoire pour TOUS et cordes et dégaines sont prêtées par le club.

 

Que vous soyez débutants ou grimpeurs confirmés le club Alpin Français de Toulon vous propose des sorties hebdomadaires encadrées par des personnes compétentes :

 ⇒ Le samedi : Escalade en falaise, tout niveaux, autour de Toulon.

RDV à 12h45

1709 Avenue des Moulins, Bus N°6 direction "Le Revest" Arrêt Cigalon (Face à l'école des Moulins).

Le dimanche : Toute la journée, en falaise autour de Toulon (Mont Faron - Coudon - Baou de 4 oures - Cimaï - Revest etc...) , mais aussi Calanques, Ste Victoire, Verdon etc...

⇒ Le Jeudi de 17h à 20h : Escalade en salle sur mur d'escalade au Palais des Sports Jaureguiberry, entrée de Toulon ouest, sur S.A.E (Structure Artificielle d'Escalade = mur d'escalade).

⇒ Sur plusieurs jours : Sortie sur toute la France (et l'étranger).

Hébergement: Gîte, camping ou bivouac.

Camp estival : Selon météo et disponibilité, sur 15 jours ou 1 mois, généralement au camping d'Ailefroide (vers Briançon).

Vous pouvez nous rejoindre pour un jour, pour un weekend, une semaine... ou même tout le mois si vous êtes disponible.

Escalade, Alpinisme, Randonnée, Via ferrata, Canyoning, feux de camp et grillades au menu !  

Pour les débutants, un cycle d'initiation commence fin septembre afin de vous transmettre toutes les connaissances nécessaires à la pratique de l'activité en toute sécurité. D'autres cycles d'initiation sont mis en place en cours d'année.

                       

Si vous voulez pratiquer une escalade facile et ludique, que tout le monde peut faire, ou si vous préférez une escalade de haut niveau, pour ceux qui cherchent la difficulté et la maîtrise, vous pourrez le pratiquer au CAF de TOULON dans la joie et la bonne humeur!  

 

Rappel à La Ciotat, voie du pendule - pour ceux qui n'ont pas le vertige!

 

Quel type d'escalade pratiquons-nous?

Escalade sur les falaises équipées : 

Chez nous, vous trouverez le samedi après-midi  un groupe hétéroclite de grimpeurs de tout âge et de tout  niveau, qui ont en commun la passion de l’escalade en rocher, sur les falaises équipées autour de Toulon.

On met en place des « moulinettes » sur des voies d’une longueur, c'est-à-dire un système de corde permettant au grimpeur d’être immédiatement suspendu à la corde s’il glisse, ce qui est idéal pour apprendre, pour progresser, ou simplement pour ne pas se faire peur.

Puis lorsque vous serez suffisamment aguerris, vous pourrez grimper en sécurité « en tête », avec un risque de chute bien entendu, mais sans gravité puisque la corde est là pour vous arrêter.

On y trouvera bien sûr les débutants,  les « tranquillous » qui cherchent simplement à se faire plaisir, et les accros des toits, dalles lisses et autres difficultés – mais ici tout le monde se mélange, il n’y a pas de clan ni de prise de tête, on y retrouve vraiment l’esprit CAF chaleureux et convivial. 

 

L’escalade en salle :

On y trouve les mordus d’escalade en salle de sport, qui préfèrent les prises en résine plutôt que le rocher.

Sans oublier la partie du gymnase permettant de grimper sans cordes, pour faire du bloc, avec de gros matelas protégeant les grimpeurs en cas de chute imprévue… ou volontaire.

C’est très sympath, à l’abri des intempéries, et peut se pratiquer à toute heure même la nuit.

 

L’escalade en grandes voies équipées :

Il s’agit de faire des voies de plusieurs longueurs, faisant parfois plusieurs centaines de mètres.

Le paysage y est majestueux et fait rêver, l’ambiance impose le respect, la nature y est sauvage : les Calanques, le Verdon, Buis les baronnies - mais aussi le Mont Faron en face Nord ou le Coudon à côté de chez nous - mais aussi le massif du Mont Blanc et du Briançonnais – on grimpe partout où il y a des falaises et des aiguilles -  on peut véritablement gravir un sommet ainsi…

Ca commence toujours par une marche d’approche plus ou moins longue

On part généralement pour la journée, avec toujours une lampe frontale au cas où on finisse plus tard que prévu.   A midi, on prend le temps de faire un bon casse croûte.

En tête de cordée, vous trouverez toujours un grimpeur expérimenté, l’escalade en grandes voies nécessitant de bien maîtriser les techniques d’escalade. Le ou les seconds pourront être moins expérimentés.  On y trouvera les anciens débutants du samedi après-midi qui se seront formés à ces techniques spécifiques : relais, rappels, ligne de vie... mais ils apprendront aussi à savoir lire une carte pour trouver le départ des voies, ou savoir à quel moment faire demi-tour lorsque la météo se dégrade.

On se fait vraiment plaisir, on ramène toujours de superbes photos et de super souvenirs… on a hâte d’y retourner.     

 

L’escalade en terrain d’aventure : (ou T.A.)

Le summum de l’escalade en terme d’autonomie.  Seuls les escaladeurs parfaitement autonomes et expérimentés peuvent s’y risquer en tête.   En tête, il y a un engagement certain, et la chute est interdite.

Le ou les seconds peuvent bien sûr être moins expérimentés.

En T.A. il n’y a pas de voies équipées.  Juste une falaise avec parfois quelques vieux pitons rouillés ou une cordelette blanchie par le soleil qui indique que quelqu’un est déjà passé par là.   Ici on se protège nous même des chutes, en utilisant des coinceurs, pitons, ou ancrages naturels comme les arbres.  Les seconds récupèreront le matériel en montant.

Dans les Calanques ou le Verdon, on suit généralement des voies classiques décrites dans des topos d’escalade.    Mais on peut aussi aller là où bon nous semble. Lire la paroi, estimer le niveau, choisir un itinéraire et ouvrir une voie – super sympath !  

Et dans les Alpes ça devient grandiose, le T.A. et l’alpinisme se mélangent souvent, on escalade en grosses chaussures avec parfois les crampons aux pieds. On peut facilement ouvrir des voies dans les Alpes.

Mais sans chercher la difficulté, il y a des voies super ludiques et faciles en T.A., où tout le monde s’amuse, même les débutants - comme le tour du Bec de l’Aigle, mi-marche mi-escalade - la traversée des pêcheurs avec une tyrolienne au-dessus d’une calanque et l’option baignade si c’est l’été…   

 

Le solo :

Bien sûr, vous ne trouverez jamais un club avec des sorties solo en falaise.   Le solo consiste à grimper sans corde.  C’est bien trop dangereux pour être réalisé au sein d' une sortie collective.

Mais nous avons la chance en Provence de pouvoir faire des traversées horizontales au-dessus de l’eau, au Cap Brun, dans les Calanques ou vers La Ciotat.

On le fait l’été, en chaussons et maillot de bain (voir la combi pour les frileux), à quelques centimètres voir mètres au-dessus de l’eau, en cas de chute on n’a plus qu’à nager pour regagner la falaise.   Comme il y a beaucoup de fond sous ces falaises on ne se fait pas mal.

Et le soir, une bonne pizza et quelques bières sur la plage pour se remettre de la fatigue…   

 

L’escalade artificielle :

Oups, j’ai failli oublier l’artif – simplement parce que c’est une discipline rarement pratiquée en club.

Il s’agit de grimper en se servant essentiellement de matériel artificiel, comme les pitons, coinceurs, crochets, gouttes d’eau, dans des endroits où le rocher est trop lisse pour un grimpeur.  C’est un peu comme monter en utilisant une échelle.  

C’est bien de l’avoir fait au moins une fois lors d’un stage en T.A., afin de bien maîtriser ces techniques spécifiques pouvant s’avérer utiles un jour.   Donc si vous voulez le découvrir un jour, ce sera abordé en même temps que le T.A.

 

Et l’alpinisme alors ?

Et bien l’alpinisme, ou « terrain montagne » (T.M.), lorsque vous maîtriserez toutes les disciplines ci-dessus, vous pourrez les pratiquer en haute montagne.

Sauf qu’il faudra en plus apprendre à marcher sur un glacier, sortir d’une crevasse ou remonter son compagnon tombé dans une crevasse, savoir marcher corde tendue, utiliser le piolet et les crampons…  Egalement savoir marcher sur les névés et pentes de neige, en crampons ou sans, et toutes les techniques de cordes spécifiques à la neige.

Voir connaître la neige et les avalanches si vous le pratiquez en hiver.  Vous utiliserez parfois des techniques de cascade de glace pour franchir des difficultés.

Vous l’aurez compris, il faut du temps avant d’être autonome en alpinisme – mais quel bonheur de gravir une montagne, une aiguille, faire un sommet, d’être libre de choisir son itinéraire, et de partager ces moments avec des amis.

Bien évidemment, vous pourrez lors des camps d’été découvrir dès la première année l’alpinisme facile, sous la responsabilité d’un encadrement compétent, qui vous apprendra petit à petit à être autonome.  

 

Si  vous voulez simplement découvrir l’escalade et rester en second,

Si vous voulez devenir autonome en escalade ou alpinisme, et grimper en tête,

Si vous êtes déjà autonome et souhaitez juste trouver des compagnons de cordée,

Ou si vous voulez juste rigoler avec une bande d’amis,

Le C.A.F de Toulon est fait pour vous !!!

 

Venez nous retrouver pour vous inscrire ou simplement prendre des renseignements,

à la permanence du mercredi à partir de 18h30,

au 95 rue Montebello à Toulon (à côté de la salle de concert Zénith Oméga).